<body>


Ô KÉBÈK (Ô QUÉBEC)



Hymne national proposé

1. Le pays, le peuple, la nation, l’histoire, la liberté, la langue, le fleurdelisé

Ô Kébèk
Kébèk c’est nous gens d’ici gens de coeur
Pays unique du nord de l’Amérique
Grand peuple uni sous le fleurdelisé
Nation qui fleurit et aspire au bonheur
Sous l’arc-en-ciel de l’amour nous chantons liberté
Au fil des jours nous gardons en mémoire notre histoire
Notre fierté notre victoire c’est de parler français
Et de vivre ensemble en paix

2. La France, les autochtones, la terre des ancêtres, le climat

Nous gardons vive souvenance de la France
D’où sont partis par un vent d’espérance
Nos chers ancêtres qui en nous ont fait naître
La soif d’un pays où règne l’abondance
Avec les peuples autochtones nous avons fait alliance
Avons appris à parler à l’Esprit de la Terre
Qui nous a fait vivre de la chair des fruits de la nature
Et survivre à la froidure
(L’utilisation du clavecin fait ici référence à la nouvelle France des années 1600 et 1700.
Autre référence musicale :
lors des rituels de leurs événements sacrés, les autochtones entonnaient des chants incantatoires en s’accompagnant du tewegan, tambour amérindien.)

3. La Grande Bretagne, l’Irlande, l’unité dans la diversité

Kébèk c’est nous gens de toutes les couleurs
Gens venus de Grande-Bretagne et d’Irlande
Gens venus d’ailleurs prendre ici demeure
Ensemble échangeons nos savoirs nos légendes
Allons tous à la rencontre de nos ressemblances
Accueillons nos différences respectons nos croyances
Vivons heureux dans l’unité
Notre diversité enrichit notre pays
(En référence à la tradition musicale irlandaise, on entend ici un Thin Whistle, la flûte irlandaise et une harpe celtique jouant des arpèges.
Écho de la tradition britannique, le cor anglais joue en contre-chant, le thème de l’Horloge (Big Ben) sur la Tamise.)

4. Les aïeux, l’héritage, les générations

L’héritage de nos mères et de nos pères
C’est le courage de nous tenir debout
Ouvrir nos chemins marcher jusqu’au bout
Grandir souverains choisir notre destin
Lorsque se lève l’aurore nous entendons encore
Résonner fort dans nos coeurs la voix de nos aïeux
Dans leur parlure ils jasent entre eux de l’avenir des enfants
Des enfants de leurs enfants
(L’héritage de nos pères est musicalement traduit ici d’abord par un violoneux qui joue un reel irlandais à la manière de l’époque tout en faisant de la podorythmie.
Les tapeux de pieds furent les premiers percussionnistes dans les soirées québécoises.)

5. Le Saint-Laurent, la foi, les droits, les devoirs, la fraternité, le partage

Le Saint-Laurent nage dans notre sang
Coule en nos veines mille vagues d’espoir
Notre grand fleuve berceau de notre histoire
Abreuve notre foi dans nos droits et devoirs
Comme ses eaux nourricières se mêlent à l’océan
Nous embrassons les humains venant d’autres horizons
Notre raison notre passion notre fraternité
Nous engagent à partager
(Un motif joué par la section des cordes crée une image des vagues du fleuve Saint-Laurent.
La force des vagues et l’intensité de la musique augmentent quand le fleuve vient se jeter dans l’océan.)

6. La nature, l’immensité, les symboles (iris versicolore, harfang des neiges, le bouleau)

Kébèk c’est nous aussi grands que nos rêves
De nos racines monte joyeuse sève
Quand va éclore l’iris versicolore
La vie allélouille l’hirondelle gazouille
Nous baignons dans les beautés de notre immensité
Sous les aurores boréales brame brame l’orignal
Près des bouleaux une merveille
Les ailes au soleil le harfang des neiges s’envole
(Chaque ville et chaque village du Québec a son clocher.
Les cloches font partie de notre tradition religieuse et, pour beaucoup, sont encore un symbole de notre identité culturelle.)

7. Le respect de l’environnement, l’imagination, le rayonnement mondial, la devise

Notre puissance c’est l’imagination
Faire en même temps l’utile et l’agréable
Bâtir un monde équitable et viable
Un monde prospère qui protège la nature
Notre culture a bon vent dans ses vastes voilures
Les lumières de nos esprits rayonnent autour de la Terre
Dans la vibrante symphonie de notre humanité
Nous chantons Je me souviens

8. La richesse de la jeunesse, la sagesse des aînés, l’ancien et le nouveau, le beau pays

Nos belles jeunesses voilà notre richesse
La fraîcheur de leurs rêves change le monde
Avec sagesse les aînés leur répondent
Nous sommes ouverts confiants et solidaires
Entre nos générations allons jetons des ponts
Entre les rives du fleuve buvons à la même eau
Avec l’ancien et le nouveau
Créons le beau pays le pays qu’il nous faut
Ô Kébèk
Pays de nos amours
(Pour traduire une manière de faire dans la musique actuelle des jeunes, l’utilisation de boucles (loops) constitue ici la structure rythmique. )

Paroles : Raôul Duguay
Musique : Raôul Duguay, Alain Sauvageau
Arrangement et orchestration : Alain Sauvageau



AUDIO/VIDÉO

Écouter la version complète avec voix

Écouter la version courte avec voix

Voir sur YouTube l'enregistrement de la version courte

Voir et entendre sur YouTube le Salut au Drapeau suggéré


COMMENTAIRES AILLEURS SUR LE WEB :

Ô Kébek, merci Raôul, par Francine Allard chez Vigile.net