<body>


En hommage à mon père

Dans ce livre, Raôul Duguay publie un long poème en hommage à son père :

Geneviève Landry et Sébastien Raymond, Enquête de paternité, Éditions de l'Homme


En rappel :
La musique dans le sang

J'avais 3 ans et 3/3 lorsque la musique est entrée en moi
comme un souffle vivant.
J'étais alors sur les genoux de mon père
qui jouait du violon pour m'endormir.
La tête appuyée contre son coeur
je voyais le va-et-vient de son archet au-dessus de ma tête.
On aurait dit qu'il jetait un pont entre ciel et terre.
Sa musique était le troisième sein auquel je m'abreuvais.
Insatiable, je ne trouvais le sommeil
que lorsqu'il déposait son archet
et s'endormait avec moi.
La tête contre son coeur
je l'entendais encore vibrer
à la musique qui continuait d'allaiter son esprit.


À 3 ans avec Armand Duguay.


Et depuis
la musique a toujours été pour moi
l'art de respirer la beauté du monde.

Lors de la remise des Prix du Conseil québécois de la musique
Usine C, 25 novembre 2001
Présentation du prix pour le meilleur concert
(musiques électroacoustique et contemporaine)