<body>


Raôul Duguay dans La Presse

Par Jean-Christophe Laurence
La Presse, édition du 12 janvier 2009

«Last call» pour Raôul Duguay?

Raôul Duguay dit adieu à la chanson. L'auteur-compositeur-interprète affirme qu'il prépare actuellement son ultime album et qu'il va dorénavant se consacrer à la peinture. « C'est un last call, dit le chanteur. Je vais bientôt avoir 70 ans et je veux me faire ce cadeau-là. Si je ne le fais pas cette année, je ne le ferai jamais. »

Contrairement à son dernier CD (Caser, produit par Claude Dubois en 1999), ce nouveau disque sera fait « sans aucun compromis commercial », précise Duguay. C'est l'artiste lui-même qui se chargera de la direction artistique, en plus de chanter, de siffler, de jouer du clavier et du flugelhorn (bugle).

Tout indique qu'il s'agira d'un album double qui comprendra un disque de chansons et un disque de poésie à caractère hip hop. « Ce sera comme un testament, conclut le chanteur. Je vais dire ce que je pense de la vie, de l'amour, des rapports entre l'homme et l'homme et entre l'homme et la nature. Je recommence au commencement des grandes structures universelles... »

Poète, peintre, écrivain, musicien et philosophe à ses heures, Duguay est passé à l'histoire grâce au classique La bittt à Tibi. Il fait partie du paysage musical québécois depuis le début des années 70. Cet album sera le 16e de sa carrière.


La veille, dans un article intitulé Rééditez ces disques!, Jean-Christophe Laurence écrivait :

Alllô Toulmônd'
1975

Ce surprenant premier disque de Raoûl Duguay a été réédité partiellement sur une compilation en 1992. Mais on attend toujours sa ressortie intégrale. Non seulement parce qu'on y trouve la version originale de La bittt à Tibi, mais parce que l'album au complet inclut un paquet de super bonnes tounes folky (Le voyage) funky (Touttt etô bouttt) et poético-pétées, beaucoup moins 'grano' que le laisse croire la pochette. Les cinq premiers albums de Raoûl Duguay appartiennent toujours à la multinationale EMI, qui ne semble pas pressée de les rééditer. « J'essaie de voir comment je peux récupérer tout ça » affirme le chanteur, qui aura bientôt 70 ans. Faute de posséder les droits sur ses propres enregistrements, Raoûl avait réenregistré La bittt à Tibi et Le voyage sur le CD Caser, paru en 1999.




Lire aussi :

Raôul Duguay prépare son testament musical (La Voix de l'Est)