<body>


Au printemps d’une ville verte


Au printemps d’une ville verte (2008, acrylique sur toile, 178 x 114 cm).
L'oeuvre a été réalisée par Raôul Duguay spécialement pour Bâtirente dont elle illustre le Rapport annuel 2007. En concevant un édifice dont le toit est vert, le peintre a voulu souligner l’apport de Bâtirente au développement durable.


Au printemps d’une ville verte

Avant que ne s’élève l’arbre de béton
Dans le smog d’une civilisation avide
L’homme habitant au coeur de l’arbre
Montait jusqu’à la plus haute branche
De son gratte-ciel personnel pour voir
Venir l’avenir de sa jeune descendance
Redescendu de l’arbre et du ciel étoilé
L’homme disait son rêve à son enfant
Fais de ton futur un éternel printemps
Honore l’arbre dont tu feras ta maison
Protège l’air et l’eau essences de la vie
Fais de cette Terre la fleur de l’Univers
La nature est la seule demeure qui dure
Le premier homme qui entendait rêver
Les semences les racines et les moissons
N’avait pas vu les générations prospérer
Faire sans mesure conquête de la nature
Il n’avait pas vu se lever les villes vertes
Où sur les toits des gratte-ciels en béton
Pousseront bientôt des forêts des jardins
Quand sous un ciel pur et rempli d’ailes
Arbres et buildings danseront ensemble
Alors comme rivière rêvant à sa source
L’homme retrouvera sa véritable nature
Nature et culture fleuriront en harmonie
La suite du monde sur la planète bleue
Passera par la beauté apaisante du vert


Rêveur réveillé, artiste multidisciplinaire et communicateur polyvalent, Raôul Duguay a participé activement aux changements culturels survenus au Québec depuis 1964. Philosophe humaniste engagé, il continue d’intervenir sur la scène publique où il est reconnu comme un ardent défenseur de la liberté créatrice et de la diversité culturelle.

Porteur d’eau à la Coalition Eau Secours! pour une gestion responsable de l’eau, il se porte à la défense de la biodiversité et de l’environnement durable. Auteur du spectacle multimédia AO La fantastique légende (Drummondville) dont le personnage principal est un arbre, il met en scène les enjeux de la survie de la planète.

Après avoir présenté plus de 3000 spectacles au Québec et en Europe, enregistré une quinzaine de disques, publié autant de recueils de poésie, Raôul Duguay accorde depuis une dizaine d’années une place prépondérante à la peinture et à la sculpture. En tant que conférencier, il intervient régulièrement dans le secteur des ressources humaines des grandes entreprises (relations intergénérationnelles, motivation et créativité).

En 2004, il remporte le Prix à la création artistique en région du Conseil des arts et des lettres du Québec pour l’ensemble de son oeuvre et en 2006, il reçoit le Prix Félix-Antoine Savard pour son oeuvre poétique. En mars 2008, sa mémorable chanson La Bittt à Tibi, qui appartient désormais au patrimoine, a été intronisée au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens.

(Extraits du Rapport annuel et global 2007 de Bâtirente.)